Comité de gestion de la recherche

Le comité de gestion de la recherche du Réseau pour la recherche sur le cerveau des enfants est un comité consultatif permanent qui relève du conseil d’administration et qui est responsable de superviser et d’orienter l’exécution et l’évolution des programmes et projets de recherche du Réseau.

James Reynolds

James Reynolds, Ph. D.
Professeur
Département de sciences biomédicales et moléculaires
Université Queen’s

James Reynolds est diplômé de l’Université Queen’s (B.Sc., 1982, Ph. D, 1987). Dans le cadre de sa thèse, il a effectué des recherches sur les mécanismes neurochimiques sous-tendant la toxicité des métaux lourds. Par la suite, il a suivi une formation postdoctorale à la Fondation de recherche sur la pharmacodépendance à l’Université de Toronto. Le Dr Reynolds a occupé son premier poste de professeur à l’Université Memorial de St John’s, à Terre-Neuve. Il est ensuite revenu à l’Université Queen’s en 1995, où il a élargi ses travaux de recherche sur le plan à la fois fondamental et clinique. Le Dr Reynolds est aujourd’hui professeur titulaire au Département de sciences biomédicales et moléculaires et au Centre d’études en neurosciences de l’Université Queen’s. Durant les 20 dernières années, ses recherches ont été focalisées sur l’étude des effets de l’alcool sur les fonctions cérébrales. Plus particulièrement, le programme de recherche qu’il dirige à l’heure actuelle vise à comprendre les mécanismes à l’origine des lésions cérébrales et les déficits comportementaux et cognitifs en résultant, induits par l’exposition prénatale à l’alcool. À long terme, l’objectif est de comprendre comment l’exposition prénatale à l’alcool altère la neurochimie et la structure du cerveau et par la suite le fonctionnement cérébral chez les enfants. Les recherches interdisciplinaires fondamentales et cliniques menées par le Dr Reynolds sur les mécanismes cellulaires et les conséquences neurocomportementales de l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) sont financées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Le Dr Reynolds a en outre dirigé une nouvelle équipe émergente dédiée à la recherche sur l’ETCAF composée de sept membres et financée par les IRSC et a été directeur scientifique par intérim et chargé du projet de démonstration sur l’ETCAF du Réseau pour la santé du cerveau des enfants. Le 8 mars 2019, le Dr Reynolds a été nommé directeur scientifique du Réseau pour la santé du cerveau des enfants.

Désirée Maltais
Désirée Maltais, MSc, Ph. D., P.T.
Professeure adjointe
Département de réadaptation
Université Laval

Désirée Maltais est professeure agrégée au département de réadaptation de l’Université Laval et chercheuse au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation et intégration sociale. Ses recherches portent sur la mesure des résultats concernant la mobilité des enfants atteints de paralysie cérébrale ainsi que sur les facteurs déterminants et l’impact de l’activité physique chez les personnes présentant un handicap moteur. Elle est également physiothérapeute agréée et possède 20 ans d’expérience clinique en réadaptation pédiatrique.

Lucy Osborne
Lucy Osborne
Lucy Osborne, MSc, Ph. D.
Professeure
Département de médecine et de génétique moléculaire
Université de Toronto

Lucy Osborne a obtenu son doctorat à l’Université de Londres, en Angleterre, et a effectué son postdoctorat en génétique humaine à l’Hôpital pour enfants malades. Elle est actuellement professeure au département de médecine de l’Université de Toronto. Les recherches de la Dre Osborne portent en priorité sur les réarrangements chromosomiques du chromosome humain 7q11.23 et visent à découvrir le mécanisme moléculaire des troubles neurodéveloppementaux qui en résultent. Son laboratoire est à l’avant-garde de la recherche sur le syndrome de Williams, et a contribué à la compréhension des réarrangements chromosomiques complexes associés à cette partie du chromosome 7.

Jake Burack
Jake Burack, MSc, Ph. D.
Professeur
Département de psychologie scolaire et de counseling
Université McGill

Jacob Burak est professeur de psychologie scolaire et de développement humain au département de psychologie de l’éducation et de counseling à l’Université McGill à Montréal. Il est fondateur et directeur du groupe d’étude sur la jeunesse de McGill (McGill Youth Study Team ou MYST); de plus, il a collaboré en tant que chercheur associé à trois réseaux nationaux financés par l’Institut de recherche en santé du Canada : le Programme de recherche sur l’autisme, l’Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA) et les Racines de la résilience (co-financé par le Conseil de recherche médicale de la Nouvelle-Zélande).

Laura Williams
Laura Williams, MSW, RSW, CHE
Directrice des soins intégrés axés sur l’usager et la famille
Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview

Laura Williams est directrice des soins intégrés axés sur l’usager et la famille à l’Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview. Elle a beaucoup travaillé dans le domaine des soins de santé pour adultes et pour enfants, que ce soit en première ligne ou à des postes de direction. Elle a mis en œuvre avec succès de nouveaux programmes dans plusieurs établissements de soins de santé et s’est spécialisée dans le soutien familial et l’intégration des soins axés sur la famille. Laura Williams est coprésidente du Réseau consultatif sur la famille canadienne et coordonne le symposium annuel sur les soins axés sur la famille dans les systèmes de santé pédiatriques.

Vivien Symington
Vivien Symington, BA/BPHE
Directrice générale et fondatrice
Programme Club Aviva Recreation and Empowering Steps Movement Therapy (ESMT)

Vivien Symington est titulaire d’un baccalauréat en éducation physique et sanitaire de l’université Queen’s et d’une maîtrise en sciences de l’université Dalhousie. En 1986, elle a fondé un grand centre communautaire de gymnastique proposant une grande variété de programmes axés sur l’instruction, la compétition et la spécialisation sportives. En 2002, elle a créé le programme de thérapie par le mouvement Empowering Steps Movement Therapy (ESMT), qui s’adresse aux enfants atteints de troubles neurodéveloppementaux divers. Ce programme est le résultat de 15 ans de recherche et d’accumulation de connaissances pratiques; il reflète la philosophie de son initiatrice et consiste à optimiser le développement moteur, social et émotionnel des enfants et des adolescents, quel que soit leur niveau de capacité ou d’incapacité.

Jean M Clinton
Jean M. Clinton, BMus MD, FRCP(C)
Professeure clinicienne
Département de psychiatrie et de neurosciences comportementales
Université McMaster

La Dre Jean Clinton est professeure clinicienne au département de psychiatrie et de neurosciences comportementales, dans la division de psychiatrie pédiatrique, à l’Université McMaster. Elle occupe conjointement des postes dans le domaine de la pédiatrie et de la médecine générale et est professeure agrégée au département de psychiatrie pédiatrique de l’Université de Toronto à l’Hôpital pour enfants malades. Jean Clinton est également membre de la Child Trauma Academy et de la Zero to Three Academy depuis 2013, et a été conseillère en matière d’éducation auprès du premier ministre de l’Ontario et du ministre de l’Éducation de 2014 à 2018. La Dre Clinton s’intéresse particulièrement au développement cérébral et au rôle crucial joué par les liens et relations dans celui-ci. Elle promeut développement d’une stratégie nationale et exhaustive pour le bien-être des enfants, et notamment d’un système d’apprentissage et de soins précoces pour tous les jeunes enfants et leur famille. Elle est également très impliquée dans les efforts pour faire entendre la voix des enfants et des jeunes et veiller à ce que leurs besoins soient respectés.

Laura Hillier
Laura Hillier, MSc. E.C.
Directrice de la performance, de l’analyse et de l’évaluation
Fondation canadienne pour l’innovation

Laura Hillier est directrice la performance, de l’analyse et de l’évaluation à la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). À ce titre, elle dirige une équipe responsable de surveiller la performance de l’organisation et d’évaluer les résultats et retombées des investissements réalisés par la FCI dans les infrastructures de recherche. Laura Hillier est très intéressée par les méthodologies utilisées pour évaluer l’impact de la recherche et fournir des informations pertinentes et utiles sans que cela se fasse au détriment d’un type ou d’un domaine de recherche plutôt qu’un autre. Elle veille à ce que les données probantes sur lesquelles s’appuie l’évaluation soient converties en produits utilisables pouvant être adoptés dans le cadre des programmes ou de l’élaboration des politiques. Laura Hillier travaille en collaboration avec d’autres membres de la communauté scientifique et technologique pour garantir que les efforts de son équipe répondent aux besoins de la FCI et de ses acteurs. Elle possède un baccalauréat ès sciences en biologie, un master ès sciences en épidémiologie et est reconnue par la Société canadienne d’évaluation en tant qu’évaluatrice accréditée (EC). Cela fait plus de dix ans qu’elle travaille dans l’évaluation de la recherche; elle a exercé ses compétences au sein de trois organismes de financement différents. Son expérience a trait à différents domaines de la recherche médicale (notamment recherche biomédicale fondamentale, recherche clinique, recherche sur les services de soins et sur la santé publique), ce qui est un atout dans son travail d’évaluation de la performance et de l’impact de la recherche.

Kathryn E. R. Graham
Kathryn E. R. Graham, Ph. D., FCAHS
Directrice générale, Gestion de la performance et évaluation
Alberta Innovates

Kathryn Graham est directrice générale de la gestion et de l’évaluation de la performance chez Alberta Innovates, une organisation provinciale canadienne de recherche et d’innovation financée par des fonds publics. Elle est membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS), co-fondatrice de l’École internationale sur l’évaluation de l’impact de la recherche, dont elle a été directrice à Banff, en 2014. Elle possède plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de l’évaluation stratégique des soins, de la recherche et de l’innovation en matière de santé. Son expertise porte sur l’élaboration de stratégies de gestion, d’évaluation et d’impact sur la performance ainsi que sur la mise en place de cadres d’analyse pour les systèmes et organisations complexes. Elle a mis en œuvre avec succès le cadre de travail sur l’impact de la recherche en matière de santé de l’ACSS (2009) et a joué un rôle déterminant dans son application à l’échelle nationale et internationale. Kathryn Graham se définit comme une scientifique sociale et une médiatrice, et conseille un grand nombre de comités d’experts axés sur l’évaluation de la recherche et de l’innovation.

Julia E. Moore
Dre Julia E. Moore
Directrice principale
The Center for Implementation

La Dre Julia Moore est directrice principale du Center for Implementation (Centre pour l’application). Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université de Penn State, où elle a reçu une formation scientifique à l’application de la recherche et étudié les meilleures façons de mettre en œuvre des programmes fondés sur des faits probants. Dans ce cadre, elle a collaboré à plus d’une centaine de projets de transposition/d’application des connaissances. Durant ses études à l’Université de Penn State, Julia Moore a travaillé à l’EPIS Center (Evidence-based Prevention and Intervention Support Center [Centre de soutien pour la prévention et l’intervention fondées sur des faits probants]), une organisation intermédiaire encourageant la mise en œuvre de programmes efficaces au sein des communautés. Dans ce cadre, elle a apporté son aide à plus de 200 reprises à 120 communautés ayant mis en œuvre dix programmes fondés sur des faits probants. Durant la participation de la Dre Moore au programme de transposition du savoir à l’Hôpital St Michaels, les effectifs de l’équipe pour l’application, l’évaluation et la durabilité sont passés de 0 à 20 employés à plein temps, gérant plus de 50 projets. Plus que toute autre chose, la Dre Moore aime apporter son soutien aux professionnels afin de leur enseigner comment utiliser la science de l’application de la recherche; elle a ainsi animé des douzaines d’ateliers comptant plus de 2000 participants.

Marla Steinberg
Marla Steinberg
Marla Steinberg, PhD., E.C.
Conseillère en évaluation
Professeure adjointe, Politiques et services de santé
Université de la Colombie-Britannique

Marla Steinberg est une évaluatrice professionnelle qui vit et travaille à Vancouver, en Colombie-Britannique. Cela fait plus de 25 ans qu’elle aide les bailleurs de fonds, fondations, gouvernements, organisations communautaires et médecins à mesurer leur impact et à trouver des moyens pour améliorer leurs programmes. Marla Steinberg travaille principalement dans le secteur des services médicaux et sociaux et est professeure adjointe à l’École de santé publique et des populations à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle a élaboré et imparti de nombreux cours de niveaux universitaires et de perfectionnement professionnel sur l’évaluation et la transposition du savoir et enseigne actuellement l’évaluation en ligne par le biais du programme de certification d’analyse de données sur la santé des populations, à l’Université de Victoria. Elle est la première directrice bénévole de l’Institut en ligne de la Société canadienne d’évaluation, une plateforme d’apprentissage destinée aux internautes.

Dawn Martin-Hill
Dre Dawn Martin-Hill
Professeure adjointe et titulaire de la chaire Paul R. MacPherson en études autochtones
Département d’anthropologie et Programme d’études autochtones
Université McMaster

La Dre Martin-Hill est une experte de la recherche communautaire axée sur les connaissances autochtones, de la transposition du savoir et du développement des compétences; elle a joué un rôle déterminant dans la création du bureau du programme de développement pour la recherche sur la santé des Autochtones au sein de l’établissement Six Nations Polytechnic. La Dre Martin-Hill a été la première présidente du secrétariat pour l’ensemble des neuf centres d’Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA). Elle est également présidente du collège des évaluateurs des IRSC et membre du comité autochtone d’examen par les pairs. Enfin, elle est récipiendaire du prix Fullbright États-Unis-Canada et du prix d’Excellence en enseignement de l’Aboriginal Institutes Consortium. Cela fait 30 ans que Dawn Martin-Hill s’emploie à promouvoir des projets de recherche entre Six Nations Polytechnic et l’Université McMaster. Plus récemment, elle assume le rôle de chercheuse principale dans le cadre de deux subventions au programme Global Water Futures « Co-création d’outils autochtones pour la qualité de l’eau » et Ohneganous ; de la subvention IRSC-ISA « Rites de passage » Ohero:kon; et de la subvention du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) pour la « Préservation de la langue et des cérémonies Haudenosaunee par le biais de la numérisation et de l’explication de la collection Hewitt ».

Normand Carrey
Dr Normand Carrey
Professeur adjoint et psychiatre pour nourrissons, enfants et adolescents
Division de psychiatrie pédiatrique, Département de psychiatrie
Université Dalhousie & IWK Health Centre

Le Dr Carrey est spécialisé dans la santé mentale des nourrissons, la thérapie familiale et la théorie et la pratique de l’attachement. Il a été formé par le Dr Klaus Mind, une autorité mondiale dans le domaine de la santé mentale des nourrissons, et par la Dre Ellen Moss, une spécialiste internationale des interventions fondées sur l’attachement. Son principal centre d’intérêt en matière de recherche concerne la transposition des connaissances dans le domaine de la santé des nourrissons et notamment les meilleurs modèles de soins pour les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire présentant un risque de troubles mentaux graves. Il s’intéresse également au diagnostic différentiel des problèmes de santé mentale chez les enfants d’âge préscolaire. Il intervient aussi à titre de conseiller auprès des équipes de santé mentale de la région sud-ouest de Montréal, notamment à Verdun et à LaSalle-Lachine et auprès du Conseil scolaire francophone de Montréal. Depuis 1996, il est responsable du programme de thérapie familiale de l’IWK, à l’Université Dalhousie, qu’il dirige aujourd’hui conjointement avec Alan McLuckie, Ph. D. Il est actuellement rédacteur-en-chef du Journal of the Canadian Academy of Child and Adolescent Psychiatry.

Pendant plus de 20 ans, Nicky Lewis a occupé des postes de haute direction et de cadre supérieure dans les domaines de la santé publique et de la gestion de la recherche médicale. De retour au Canada après trois ans passés en Australie à promouvoir des projets de recherche et d’innovation à l’université Murdoch et à diriger le développement de la recherche au célèbre Telethon Kids Institute, elle est dans une position privilégiée pour conseiller le RSCE, dont elle a été la première directrice générale pendant quatre ans, alors que le réseau s’appelait encore NeuroDevNet. Elle a été auparavant directrice générale de l’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein, où elle a supervisé la mise en place d’un cadre de recherche national sur cette maladie. Elle a également été directrice de la recherche à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et directrice adjointe de l’Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents des IRSC. Diplômée de l’Université Dalhousie, elle possède une maîtrise dans le domaine la santé et a effectué la majeure partie de sa formation au Royaume-Uni.