Comité de gestion de la recherche

Le comité de gestion de la recherche du Réseau pour la recherche sur le cerveau des enfants est un comité consultatif permanent qui relève du conseil d’administration et qui est responsable de superviser et d’orienter l’exécution et l’évolution des programmes et projets de recherche du Réseau.

Désiréé est professeure agrégée au département de réadaptation de l’Université Laval et chercheuse au Center de recherche interdisciplinaire en réadaptation et intégration sociale. Ses recherches portent sur la mesure de résultats liés à la mobilité chez les enfants atteints de paralysie cérébrale et sur les causes et les effets de l’activité physique chez les personnes présentant un handicap moteur. Elle est également thérapeute physique agréée et compte 20 ans d’expérience clinique en réadaptation pédiatrique.

Jacob est professeur de psychologie scolaire et de développement humain au département d’éducation et de consultation psychologique l’Université McGill à Montréal. Il est le fondateur et le directeur de l’Équipe d’étude sur la jeunesse de McGill (MYST) et un chercheur associé ayant œuvré au sein de trois réseaux nationaux financés par l’Institut de recherche en santé du Canada – le Programme de recherche sur l’autisme, l’Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA), et les Racines de la résilience (cofinancé par le Conseil de recherches médicales de la Nouvelle-Zélande).

Mary a travaillé pour Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) dans divers rôles depuis 1980, où elle a supporté la promotion de la santé des enfants en appliquant ses compétences en recherche et en développement du savoir. Depuis 2002, Mary gère l’initiative sur l’ETCAF au sein de l’Agence de la santé publique du Canada, mettant l’accent sur la prévention des futures naissances affectées par l’alcool, l’amélioration du bilan pour les personnes touchées et le développement de données sur la prévalence et les coûts pour le Canada.

Lucy a obtenu un doctorat de l’Université de Londres, Angleterre et complété un postdoctorat en génétique humaine à l’Hôpital SickKids. Elle est actuellement professeure au département de médecine de l’Université de Toronto. L’emphase majeure des recherches du Dr Osborne porte principalement sur le réarrangement du chromosome humain 7q11.23, avec pour but la compréhension du niveau moléculaire des désordres neurodéveloppementaux. Son laboratoire est à l’avant-garde des recherches sur le syndrome de Williams, et a contribué à élucider la gamme de réarrangements chromosomiques complexes associés à cette partie du chromosome 7.

Vivien Symington possède un baccalauréat en éducation physique et à la santé de l’université Queen’s et une maîtrise sciences de l’université Dalhousie. Elle a fondé en 1986 un grand centre de gymnastique communautaire qui propose une vaste gamme de programmes récréatifs, compétitifs et spécialisés. En 2002, elle a créé le programme de thérapie par le mouvement par la mobilisation des pas (ESMT), qui traite des enfants ayant des troubles neurodéveloppementaux variés. Le programme découle de 15 ans de recherche et de connaissances pratiques reflétant sa philosophie, qui consiste à promouvoir le développement moteur, social et émotionnel optimal pour tous les enfants et les adolescents, quelles que soient leurs capacités et leurs incapacités.

Laura Williams est directrice des traitements de patients et familles à l’Hôpital de réhabilitation des enfants Holland Bloorview. Laura a beaucoup travaillé dans le domaine des soins de santé chez les adultes et les enfants, tant en première ligne que dans des rôles de direction. Elle a implémenté avec succès de nouveaux programmes dans plusieurs établissements de soins de santé, avec une spécialité en soutien familial et intégration des soins centrés sur la famille. Laura est coprésidente du Réseau consultatif sur la famille canadienne et coordonne le symposium annuel sur les soins centrés sur la famille dans les systèmes de santé pédiatriques.